Le programme, les idées et les promesses de François Fillon pour la présidentielle

Travaillant depuis un bon moment sur son projet électoral et sur sa stratégie de communication, l’ancien Premier ministre a dévoilé récemment son programme détaillé.

Jeudi dernier, le candidat des Républicains a révélé un programme clair contenant des suggestions et des changements qui envisagent mettre en place. Est-ce une transparence ou une stratégie adoptée par sa conseillère Anne Méaux ?

Après avoir fait appel à l’experte en communication et la femme politique, Anne Méaux François Fillon a su apparemment sauver sa campagne électorale et attirer l’attention des électeurs.

Grand vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre, Faites-vous une idée du programme détaillé du grand vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon.

Les principaux changements planifiés par François Fillon

 

  • Sécurité 

La sécurité est le projet qui préoccupe le plus François Fillon. L’ex premier ministre compte léguer les douanes, l’administration pénitentiaire, la gendarmerie et la police au ministère de l’intérieur et revoir l’organisation du renseignement français. En ce qui concerne le plan pénal, le candidat à la présidentielle souhaite ajouter seize milles places à la prison

  • Education

L’éducation est aussi une priorité pour François Fillon, tous comme pour beaucoup d’autres candidats à droite. Il souhaite revoir les salaires des enseignants, avancer la scolarité à 5 ans et éliminer les devoirs à la maison pour les classes primaires

 

  • Emploi

Dans le but de répondre efficacement au problème du chômage, Fillon vise mettre en place une politique de l’offre et encourager les charges des entreprises embauchant des jeunes en alternance toute en diminuant les charges sociales des nouvelles entreprises

Pour compléter son offre, l’ex premier ministre envisage valoriser la formation professionnelle des demandeurs d’emploi et revoir tout le code de travail

  • Fiscalité

Côté fiscalité, François Fillon envisage diminuer les charges des entreprises et revoir les taxes des salaires fixés par le président actuel. Comme il souhaite éliminer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et d’autres impôts liés à l’entreprise et à l’employeur

  • Immigration

Il souhaite mettre en place des nouvelles solutions intéressantes comme la mise en place d’un contrat de travail unique, l’encouragement des employeurs à embaucher les jeunes diplômés et revoir le régime 35 heures

Pour le bien du pays et afin que l’immigration ne soit pas une charge, François Fillon envisage fixer en avance le nombre de personnes susceptibles d’être accueillies dans le pays chaque année et revoir les lois de l’immigration

 

Des français pour fêter l’inauguration du nouveau canal du Suez

Cela fut une éternité que le peuple égyptien attend les projets de grande envergure dans son pays. Le canal de Suez symbolisait bien cette attente portée par un peuple qui ne s’est pas encore remis de sa révolution politique de 2011. Mais l’attente a pris fin en 2015 avec l’ouverture du nouveau canal avec de grandes dimensions laissant l’Egypte miser sur lui pour placer ses plans de renaissance économique. A l’occasion de l’inauguration, le président égyptien al-Sissi a fait appel à des connaisseurs en la matière, à savoir le spécialiste en communication Mr Gérard Askinazi à travers sa boite Agences Publics.

97 navires par jour

L’enjeu était de taille pour les égyptiens. En effet, ces travaux de construction ont permis de doubler les dimensions du canal original et par la suite d’augmenter ses capacités. Il est désormais possible à ce que les navires passent dans les deux sens tout en passant de 49 à 97 navires par jour. L’augmentation potentielle du trafic dans ce canal a poussé le gouvernement égyptien à créer toute une zone d’échange industriel et commercial pour booster l’activité sur cette place. En termes de rentabilité, le nouveau canal de Suez devrait multiplier ses revenus annuels par trois. Ainsi, il sera la troisième source d’entrée de devises pour le pays des Pharaons.

Un jour férié pour célébrer l’événement

La collaboration franco-égyptienne remonte à des époques anciennes et si le président al-Sissi a choisi Mr Askinasi à travers son agence cette fois pour guider les festivités de l’inauguration, c’est que l’affaire valait bien le coup. En effet, cette journée d’ouverture – le 6 août 2015 – a été même déclarée comme fériée pour tous les égyptiens afin qu’ils puissent suivre la cérémonie en direct.

Et puis ce peuple l’a bien mérité. Il a été le premier à soutenir l’initiative de son gouvernement pour augmenter la capacité de ce canal et ont supporté ensuite toute une année de travaux acharnés pour arriver à ce résultat éblouissant. Finalement, les festivités étaient aussi à la taille de l’évènement avec des parades navales et aériennes sur le long de 20 kilomètres sous les yeux de 40 chefs d’États et plus que 10000 participants.

L’Egypte peut désormais souffler, car ce canal lui permettra de rebondir sur la scène économique et rallier le rang des pays qui exploitent parfaitement leurs ressources maritimes pour développer leurs échanges commerciaux avec le monde.