Des français pour fêter l’inauguration du nouveau canal du Suez

Cela fut une éternité que le peuple égyptien attend les projets de grande envergure dans son pays. Le canal de Suez symbolisait bien cette attente portée par un peuple qui ne s’est pas encore remis de sa révolution politique de 2011. Mais l’attente a pris fin en 2015 avec l’ouverture du nouveau canal avec de grandes dimensions laissant l’Egypte miser sur lui pour placer ses plans de renaissance économique. A l’occasion de l’inauguration, le président égyptien al-Sissi a fait appel à des connaisseurs en la matière, à savoir le spécialiste en communication Mr Gérard Askinazi à travers sa boite Agences Publics.

97 navires par jour

L’enjeu était de taille pour les égyptiens. En effet, ces travaux de construction ont permis de doubler les dimensions du canal original et par la suite d’augmenter ses capacités. Il est désormais possible à ce que les navires passent dans les deux sens tout en passant de 49 à 97 navires par jour. L’augmentation potentielle du trafic dans ce canal a poussé le gouvernement égyptien à créer toute une zone d’échange industriel et commercial pour booster l’activité sur cette place. En termes de rentabilité, le nouveau canal de Suez devrait multiplier ses revenus annuels par trois. Ainsi, il sera la troisième source d’entrée de devises pour le pays des Pharaons.

Un jour férié pour célébrer l’événement

La collaboration franco-égyptienne remonte à des époques anciennes et si le président al-Sissi a choisi Mr Askinasi à travers son agence cette fois pour guider les festivités de l’inauguration, c’est que l’affaire valait bien le coup. En effet, cette journée d’ouverture – le 6 août 2015 – a été même déclarée comme fériée pour tous les égyptiens afin qu’ils puissent suivre la cérémonie en direct.

Et puis ce peuple l’a bien mérité. Il a été le premier à soutenir l’initiative de son gouvernement pour augmenter la capacité de ce canal et ont supporté ensuite toute une année de travaux acharnés pour arriver à ce résultat éblouissant. Finalement, les festivités étaient aussi à la taille de l’évènement avec des parades navales et aériennes sur le long de 20 kilomètres sous les yeux de 40 chefs d’États et plus que 10000 participants.

L’Egypte peut désormais souffler, car ce canal lui permettra de rebondir sur la scène économique et rallier le rang des pays qui exploitent parfaitement leurs ressources maritimes pour développer leurs échanges commerciaux avec le monde.