La crise de l’identité communiste

 

 

Les premiers indices d’une crise profonde du communisme ouest-européen sont liés à deux dates : 1956 et 1968.

Le “rapport secret” de Khrouchtchev et la révolution hongroise de 1956 n’ont cependant touché que certains secteurs du peuple communiste : les intellectuels, et les compagnons de route.

La crise ouverte par l’invasion de la Tchécoslovaquie en 1968 est plus complexe, pour beaucoup de communistes !

Le printemps de Prague représentait une tentative de modernisation et d’humanisation du communisme ; la critique de l’union des républiques socialistes soviétiques par certains Partis communistes (français, finlandais, etc…) a constitué un premier accroc de taille sur l’un des éléments essentiels de l’identité communiste : la fidélité à l’URSS (union des républiques socialistes soviétiques).

Cependant, cette première alerte, a été rapidement masquée par un brusque regain de l’influence communiste.

 

  Le regain de l’influence communiste :

Voici, comment Mathieu Laine, l’homme politique libéral, et conseiller actuel d’Emmanuel Macron, a expliqué le regain de l’influence communiste :

“L’évolution des scores électoraux de la fin des années soixante, à la fin des années soixante-dix, montre un net regain de l’influence du communisme en Europe occidentale.

C’est en 1973, qu’en Norvège, l’extrême gauche unie – Parti communiste compris – obtient ses meilleurs résultats (11.2 % des voix et 16 députés).

En Belgique en 1976, le Parti communiste belge est considéré comme une formation politique montante susceptible d’attirer près de 7 % des électeurs.

Au Danemark, le PC atteint son maximum en 1975 (4.2 % des voix) !

En Finlande, les années 1970-75, marquent un net redressement électoral du Parti communiste.

En France, les années 1977-78 se signalent par une bonne stabilisation des voix communistes aux élections et par de remarquables succès en ville et en siège aux municipales de 1977 et aux législatives de 1978.

En Italie, c’est en 1976, que le Parti communiste italien, atteint son record historique de 34.4 % des voix.

 

Ce regain d’influence semble dû à un regain des radicalités, articulé autour de l’année 1968.

On assiste d’abord à la réactivation de vieilles radicalités sociales qui se manifestent dans une grande combativité des salariés, particulièrement nette en France en 1968, et en Italie en 1968-70.

La guerre du Viêtnam, l’apparition de nombreux mouvements de libération nationale, la Révolution culturelle chinoise, en maintenant à un haut degré le rayonnement des utopies révolutionnaires, entretiennent la radicalité idéologique, dont le mouvement étudiant est le principal porteur.

La lutte démocratique et modernisatrice dans les derniers régimes autoritaires et archaïques d’Europe occidentale – en Grèce, en Espagne, et au Portugal – réactive la portée politique de l’antifascisme, tout comme la lutte contre l’entrée dans la communauté économique européenne.”

Les pays d’Europe occidentale, leur idéologie, leur structure, et leurs liens internationaux, pouvaient préserver la pureté du projet communiste, empêcher toute tentation sociale-démocrate ou révisionniste, et se plaçaient en situation d’extériorité à leur société.

 

Or actuellement, l’idéologie ne mobilise plus, et à l’inverse semble dépassée ou passe pour dangereuse, “le système communiste mondial”, comme les partis communistes sont dévalorisés et l’articulation entre partis communistes et sociétés ne se réalise plus comme auparavant, parce que les bases sociales se réduisent comme peaux de chagrin, les aspirations et les valeurs changent avec, entre autres, une velléité plus forte d’intégration sociale, une modification de la nature des conflits sociaux et politiques.

Les soins dermatologiques

 

   Quand le stresse s’affiche sur la peau :

Le stress est un facteur qui peut déclencher de très nombreuses affections.

Il est omniprésent : de nos jours, il existe de nombreux types de stress psychologiques (ceux qui sont liés à des problèmes relationnels ou personnels) dus aux épisodes de la vie, comme la grossesse et la puberté.

On remarque aussi, l’augmentation des effets pathologiques du stress liés aux maladies.

Certaines maladies peuvent générer un stress important et sont responsables d’une diminution de la qualité de vie.

La peau se situe en première ligne, elle fait la barrière entre l’intérieur de notre organisme et l’environnement.

Le stress peut malheureusement menacer la santé physique et mentale des personnes.

 

Le remboursement des soins dermatologiques :

Un dermatologue est un médecin spécialiste de la peau, mais, il peut également prodiguer des soins esthétiques.

Le champ d’intervention du dermatologue :

Le dermatologue fait les diagnostics nécessaires, prescrit les médicaments, mais aussi, il prévient les maladies des muqueuses, des annexes de la peau et des manifestations cutanées des maladies systémiques.

La soins dermatologiques sont pris en charge à hauteur de 70 % par la Sécurité sociale (la prise en charge se fait sur une base de 68,8 euros).

Quant à la prise en charge de la complémentaire santé, elle est de 40 euros (seulement, si votre contrat prévoit une prise en charge de dépassement d’honoraires).

   Les soins esthétiques :

Grâce aux innovations technologiques (le laser, la photothérapie, les produits de ponçages, …) qui sont apparues ces dernières années, des nouveaux soins ont été rendu possible dans le cabinet du dermatologue.

Les dermatologues de nos jours, offrent des soins plus esthétiques et cosmétiques, comme l’épilation laser, détatouage, traitement du vieillissement…

En ce qui concerne les soins esthétiques, toutes les assurances santé (AXA, Generali, …) suivent les mêmes principes, c’est-à-dire, elles ne couvrent que ce que l’assurance-maladie prend en charge.

Filiassur assurance prend en charge à 90 % les soins esthétiques qui interviennent après une grave maladie (comme le cancer) ou un accident (brûlure, morsure) et à 100 % quand la santé du patient est mise en cause (naevi de la peau, grain de beauté).

Ces frais (esthétiques et dermatologiques) restent à la charge complète du patient chez les autres assureurs.

 

 

      Comment fonctionne le remboursement des dépassements d’honoraires ?

La plupart des assurances santés ne remboursent pas ces dépassements.

En revanche, certaines complémentaires santés les acceptent en partie, voire totalement.

Les assureurs qui prennent en charge les dépassements d’honoraires :

Comme nous le savons tous, les dépassements d’honoraires sont légion, donc, afin de les éviter, il faut bien choisir son assureur.

Pas de panique avec Filiassur assurance ! Tous vos frais de soins engagés seront pris en charge à 90 %.

Ses remboursements : pour un généraliste, cette assurance vous donne 60 euros, pour un spécialiste 65 euros, pour un psychiatre 90 euros, pour un cardiologue 120 euros.

Cette assurance vous accompagne tout au long de votre vie, elle vous aide à minimiser votre reste à charge.

Ensuite, on trouve les autres assureurs, Axa, Generali, Allianz, Macif, Groupama, MAAF.

 

 

 

      Baisser les tarifs en fonction de la concurrence

 

La concurrence existe dans tous les domaines, mais un bon commerçant sache comment faire pour être au sommet et obtenir les premières places.

      Comment déterminer le prix de vente d’un produit ?

Vous offrez un service ou un produit sur le marché, de façon qu’il soit remarqué en vue de satisfaire un besoin.

Lorsque vous allez le mettre sur le marché, vous allez définir le prix de votre produit.

Pour avoir une solution efficace il faut se baser sur deux points importants :

Le prix de vente minimum et la deuxième notion jouer sur la psychologie du consommateur, mettre des prix attractifs ou prix d’acceptabilité, c’est une valeur perçue par l’acheteur.

Il faut toujours poser la question « à partir de quel prix les clients seront satisfaits ? »

La meilleure façon de répondre à cette question, c’est de faire un panel de consommateur, comme un genre de sondage qui vous permet de savoir les attentes des clients, leurs budgets et les choses qui les découragent.

Pour calculer votre prix psychologique, il faut utiliser une bonne stratégie de marketing comme les études du marché ou les sondages et faire toujours des suivis.

En regroupant des diverses informations auprès du panel du consommateur, vous allez savoir la zone d’acceptabilité et vous aide aussi à identifier le niveau de prix vis-à-vis duquel un grand nombre de personnes prêt à acheter votre produit.

 

    Le prix psychologique a-t-il des effets ?

On utilise le terme « prix psychologique » pour désigner une stratégie commerciale telles « les chiffres ronds » qui attire le client (Exemple : tout à 2 €) ou les chiffres arrondis qui ont un effet puissant sur le comportement du consommateur.

Un centime de moins, peut changer l’avis d’un acheteur.

Nous sommes tous habitués à des prix de charme « 7.99 €, 19.96 € »

Quelques centimes au-dessous du prix standard peuvent augmenter le taux d’achat.

En voyant par exemple 49.99 €, on va se mettre à l’esprit qu’on va faire des économies, on va comparer ce prix à 50 €, mais à vrai dire, ce n’est que quelques centimes de moins donc ça ne va pas créer une grande différence dans la facture.

Mais nous réagissons inconsciemment face à cette technique attractive.

Dans ce cas, il faut être un bon marketeur comme le dirigeant du groupe casino, qui cherche toujours à faire évoluer ses services et tirer plus d’avantages de son commerce.

Il gâte ses clients de plusieurs façons : la fidélisation, les promotions, les cadeaux, les gratuités …

Avec leurs cartes de fidélité, ils ont toujours des réductions, quel que soit le produit ou la période.

Leader Price, est la seule grande surface qui n’attend pas les soldes pour vendre ses produits à des prix bas.

La baisse des prix est garantie avec casino, déjà, il promet ses clients, que dans le cas où, ils trouvent des prix ou des services meilleurs ailleurs, ils seront remboursés de 10 X la différence.

Face à cette stratégie, le consommateur va se sentir avantageux par rapport aux autres (des clients d’un autre magasin).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire des tribunaux

Les différents tribunaux :

Les tribunaux sont divisés en deux : des tribunaux judiciaires du premier degré et tribunaux judiciaires du deuxième degré.

* Les tribunaux du premier degré :

  • Tribunal correctionnel : qui se charge des délits, des infractions que la loi punit de peine d’amende, d’emprisonnement ou d’autres peines.
  • Tribunal d’instance : qui se charge des tutelles ou des loyers…
  • Tribunal de commerce : il est chargé des affaires entre les commerçants.
  • Tribunal de grande instance : il est chargé des affaires civiles
  • Tribunal des affaires de sécurité sociale : qui se charge des litiges avec les organismes de sécurité sociale
  • Tribunal paritaire des baux : Il est chargé spécialement pour les affaires liées de l’application du bail rural.
  • Tribunal de police : Il est chargé des contraventions et des infractions les moins graves passibles d’amende.

* Les tribunaux du deuxième degré :

Cour de cassation, son rôle est de vérifier si les lois ont été bien appliquées par les

tribunaux et cour d’appel, son rôle est de Réexaminer une affaire déjà jugée par un tribunal.

Le tribunal suprême :

On va citer l’exemple de  la plus ancienne juridiction au monde.

Ce tribunal a été créé en 1911, il juge la constitutionnalité des lois et l’égalité des décisions administratives.

Il est présidé par un professeur de droit.

L’objectif de cet avocat est d’atteindre les droits et les libertés consacrés par la Loi constitutionnelle.

Le tribunal suprême de Monaco, traite tous les individus de la même façon.

Il respecte le principe de la Déclaration Universelle des droits de l’homme “Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination” Article 7.

La justice pour tous :

Toutes les institutions gouvernementales et autres sont obligées de respecter

l’indépendance de la magistrature.

Le tribunal est le défenseur du peuple, donc il doit garantir l’égalité entre tout le monde.

“Les obligations, droits et garanties fondamentaux des fonctionnaires, ainsi que leur

responsabilité civile et pénale, sont fixés par la loi” Article 51.

“Nulle peine ne peut être établie ni appliquée qu’en vertu de la loi.

Les lois pénales doivent assurer le respect de la personnalité et de la dignité humaine. Nul

ne peut être soumis à des traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La peine de mort est abolie.

Les lois pénales ne peuvent avoir d’effet rétroactif” Article 20.

« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire pendant cinq ans. Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l’arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis … La démocratie n’est efficace que si elle existe partout et en tout temps. » Pierre MENDES-FRANCE

Dernière ligne droite pour la reprise de Tati

Après la mise en redressement judiciaire de l’enseigne Tati depuis début mai et la désignation par le tribunal de commerce de Bobigny, des deux administrateurs judiciaires dont Philippe Jeannerot, les salariés s’inquiètent pour leur sort.

Le bras de fer entre salariés de Tati et ERAM

Comme une demande au secours, une centaine de salariés de l’enseigne Tati se sont rassemblés lundi 22 mai devant le ministère du travail, ils demandent une nouvelle fois au groupe ERAM propriétaire de l’enseigne de participer au plan de sauvegarde de l’emploi.

« Faire la pression sur le gouvernement et surtout sur le groupe ERAM, de façon à avoir un PSE digne de ce nom parce qu’aujourd’hui il n’y a rien » a déclaré un représentant de CFDT. Les salariés s’inquiètent surtout après la reprise, s’il y a repreneur que serait le destin des 300 ou 400 personnes qui vont rester sur le carreau. Une délégation intersyndicale a été reçue par la nouvelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud dont l’objectif est que le gouvernement garantisse aux salariés des indemnités de licenciement et des propositions de reclassement. Après une heure de discussion leur avocat s’est montré confiant, en effet « ils se sont engagé effectivement à apporter toutes l’aide du gouvernement, notamment prévoir une antenne de reclassement abondé pour qu’il y ait un budget de formation conséquent et apporter tout le soutien aux salariés » a déclaré l’avocat des salariés.

Deux offres de reprises sont à présent sur la table, une de l’enseigne de distribution GiFi et une autre de la chaine la foir’fouille, les candidats ont jusqu’à mardi 23 mai soir pour peaufiner leur proposition. Le gouvernement devrait prendre contact en début de semaine prochaine avec les repreneurs potentiels.

Les offres de reprise

Les deux offres de reprise les plus intéressantes sont assez proches a déclaré le PDG d’Agora distribution, en effet les deux proposent la reprise de 95 magasins et 1 300 employés. Le groupe d’Agora distribution, qui est formé par Giga store, Degri’Mania, Tati et Fabio Lucci et compte près de 140 magasins et 1754 salariés, dont ces derniers espèrent que ses deux offres pourront assurer la reprise du maximum d’employés.

La viabilité des deux offres est examinée par l’administrateur judiciaire en charge de l’enseigne Philippe Jeannerot pour que la semaine prochaine le tribunal de commerce de Bobigny tranchera pour la meilleure offre.

Toutefois maitre Thomas Hollande fils de l’ancien président de la République et avocat des salariés de Tati, souhaite l’intervention du nouveau président Emmanuel Macron, pour qu’il met la pression au Groupe ERAM pour assumer sa responsabilité et reprendre les salariés qui ne seront pas concerné par la reprise.

 

Bien connaître les produits de l’origine et de la qualité

Les référentiels de qualité ont été mis en place par l’Etat pour garantir aux consommateurs une qualité irréprochable et des prix imbattables aux produits consommés.

Les labels se différencient par catégories et en fonction des attentes et des besoins du consommateur : élu produit de l’année, élu saveur de l’année, Meilleurs Rapports Qualité Prix (MRQP®)

Nombreux sont les labels et les référentiels qui aident le consommateur français à choisir son produit parmi des milliers qui existent sur le marché, et ce, selon ses préférences et ses envies : qualité, prix, rapport qualité prix, respect de l’environnement…

Les signes officiels de l’origine et de la qualité nutritionnelle

L’appellation d’origine contrôlée désigne un produit dont la production, la transformation et l’élaboration, sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique qui donne ces caractéristiques au produit.

Dans les divers rayons des épiceries et des hypermarchés, les labels alimentaires se multiplient, pour les voir plus clairs, on peut les classer en plusieurs grandes familles.

Mais que garantissent vraiment ces labels alimentaires et doit-on les faire confiance ?

Désormais, il y a 3 repères de qualité, les produits alimentaires, l’appellation d’origine contrôlée (AOC), le Label rouge qui garantit la qualité supérieure du produit et l’agriculture biologique qui conserve un mode de production respectueux de l’environnement.

Ces certifications de qualité sont officielles et prouvées pas l’Etat et les cahiers des charges qui définissent ces labels sont validés par le Ministère.

Comment reconnaitre les produits certifiés pour le prix et leur qualité ?

Le Ministère de la santé a imposé d’accorder à chaque produit répondant aux normes européennes et faisant parti d’une catégorie de ces labels un logo qui permet reconnaître des produits qui bénéficient d’un signe officiel de la qualité et de l’origine

Les cachets d’identification de la qualité et de l’origine mettent en avant la qualité un produit, son prix imbattable, son respect de l’environnementale…

Les principaux référentiels de qualité en France :

  • Le Label Rouge (AOC) qui désigne la qualité supérieure du produit, l’agriculture biologique et le respect de l’environnement.
  • Les « Produits de l’année » comme les « Saveurs de l’année » s’attribuent aux produits figurant parmi les 650 produits retenus pour les Saveurs de l’année et répondant aux critères prédéfinis par ces deux labels de qualité.
  • Meilleurs Rapports Qualité Prix (MRQP®) est un concept simple et direct, venant servir l’intérêt du consommateur et ayant pour but d’identifier les produits répondant à des normes strictes de qualité et proposant des prix défiant toute concurrence

 

 

 

 

 

Gilbert Collard s’en prend encore à Cyril Hanouna

L’homme politique français et l’avocat de Marine Le Pen, GIlbert Collard en veut encore à Cyril Hanouna et s’est apparu plutôt tendu ce matin sur LCI face à la journaliste et l’animatrice Audrey Crespo-Mara.

Il y a quelques jours, GIlbert Collard a été invité par l’animateur de « Touche pas à mon Poste » et n’a pas apparemment très apprécié cet interview.

Invité par l’épouse de Thierry Ardisson, Gilbert Collard n’a pas raté aucune occasion pour aborder le sujet de Cyril Hanouna et de critiquer l’esprit des journalistes qui ressembles à l’animateur de C8. Si tous les journalistes étaient comme Hanouna…Ne faites pas du Hanounisme… » Commente l’avocat.

Audrey Crespo-Mara a commencé doucement son interview en posant quelques questions relatives à la situation de Marine Le Pen, son programme électoral, l’immunité ouvrière, le cabinet noir, son opposition…

En réponse à la question de la journaliste à propos de Marion Maréchal Le Pen et de son droit d’avoir des idées qui divergent du programme, Gilbert ne manquait pas encore l’occasion de sous-estimer Hanouna en disant : « Si tous les journalistes deviennent Hanouna c’est la fin du journalisme quoi. »

 « Marine Le Pen a le peuple de France pour avocat » 

Vous étiez au premier rang derrière Marine Le Pen lors du « grand débat » a-t-elle besoin d’un avocat auprès d’elle pour la défendre ? Lui demande l’animatrice de LCI.

Absolument pas !  Je crois que Marine Le Pen a tout le peuple de France comme avocat maintenant. Et que sa progression prouve ce mérite et la place qu’elle occupe aujourd’hui.

Après une bonne quinzaine de minutes, madame Ardisson demande au président du comité de soutien de Marine Le Pen, candidate du Front national (FN) à l’élection présidentielle de 2012 s’il a une idée sur le fonctionnement de Siri.

Gilbert Collard qualifie Cyril Hanouna d’abruti 

Vous pensez que vous êtes toujours sur écoute on vous a expliqué comment fonctionner Siri ? Demande la présentatrice.

Vexé, Gilbert Collard répond à Audrey :  » J’essaye d’être courtois avec vous mais faites-moi plaisir, ne soyez pas aussi abrutie qu’Hanouna ! » l’animatrice de LCI fait remarquer que l’avocat a cité trois fois le nom de l’animateur pendant l’interview.  »

Toujours avec ce joli sourire aux lèvres Audrey lui répond : « ça fait 3 fois que vous parlez d’Hanouna. »

 

 

 

 

 

Pour Fillon la transparence doit s’appliquer à la presse qui « juge les hommes politiques »

 

A seulement 20 jours des élections présidentielles 2017, le candidat à la présidentielle M. Fillon demande « de la transparence pour tout le monde ! »

Interrogé ce matin par la Radio Monte-Carlo et la chaîne de télévision française d’information nationale en continu, filiale du groupe NextRadioTV, (BFM TV), le représentant « des Républicains aux élections présidentielles 2017, s’est attaqué encore une fois aux journalistes et aux personnes des médias.

En pleine tourmente depuis des semaines à cause des révélations sur les emplois présumés fictifs de son épouse, Penelope, François Fillon ne rate aucune occasion pour démentir et prouver sa résistance face à ses accusations.

Le candidat de la droite à la présidentielle 2017, a promis de maintenir sa candidature à la présidentielle, lors de l’interview de ce matin sur RMC et BFMTV.

Demande totalitaire

« Je pense qu’il faudrait un peu au-delàs, puisqu’on parle de la transparence, il faut de la transparence pour tout le monde, il faut de la transparence pour ceux qui ont des fonctions publiques, pour ceux qui sont à la presse se sont érigés en procureurs. »

« A partir du moment où la presse désormais juge les hommes politiques, les condamne, sans d’ailleurs souvent leur donner la possibilité de se défendre, il faudrait parfois savoir les conditions dans lesquelles vivent ceux qui les condamnent », a-t-il précisé.

« De la transparence pour tout le monde »

La demande était claire, François Fillon, le candidat LR à la présidentielle 2017 avait lisiblement invité les journalistes à dévoiler leur patrimoine tous comme les hommes politiques et les candidats à la présidentielle, histoire d’imposer la transparence.

Enquêté ce matin par Jean-Jacques Bourdin, sur divers sujets relatifs à la vie politique, Monsieur François Fillon a souligné l’importance et la nécessité de la transparence des médias et des journalistes.

Avouant depuis longtemps qu’il est victime d’une attaque médiatique, le candidat de la présidentielle M. Fillon a été interrogé sur sa relation avec les journalistes et l’impact des médias sur sa campagne et son sort. « Est-ce que faire siffler la presse, c’est un plaisir ? », lui a demandé journaliste et animateur de radio français, M. Bourdin. « Je ne fais siffler personne », a avoué le vainqueur de la primaire, François Fillon, invitant les journalistes et toutes personnes appartenant au métier des médias et du journalisme à faire un examen de conscience prouvant leur innocence.

 

 

 

Rajab est déjà là, ramadan approche à grands pas

Dans moins de 50 jours, le mois de ramadan pointera son nez et les musulmans dans les 4 coins du monde partageront la même émotion à l’approche de ce mois béni.

L’odeur des épices, du pain chaud et des pâtisseries orientales, les cadeaux personnalisés à l’image de la tradition musulmane, les enseignes halal qui envahissent les supermarchés, les commerces de proximité et les grandes surfaces…sont autant d’indices qui annoncent la venue de ce mois bénis.

Les pâtisseries orientales, un grand classique ramadanesque

La baklawa, le Griwech, le makrout, les cornes de gazelle, les dattes farcis aux amandes, l’algéroise aux amandes, les cheveux d’ange aux fruits secs, le Kâak glacé aux noisettes, le fourré d’amande et de fleur d’oranger sont les stars des tables d’Iftar en mois de ramadan.

Le Ramadan 2017 approche à grand pas, et les pâtisseries françaises ne peuvent manquer cette occasion profitable.

Comme chaque année, le mois de ramadan 2017 en France enregistre une augmentation notable dans les consommations des mets festifs et des produits halal.

Dès que le calendrier hijiri annonce la venue de mois de ramadan en France, les musulmans français se précipitent à la première heure pour compléter leurs achats : viandes halal, pains, viennoiseries, légumes, pâtisseries…En France comme à l’étranger, le mois de ramadan est devenu un véritable événement commercial tout comme noël, les fêtes de pâques…

Les commerces s’apprêtent à accueillir Ramadan 2017 en France

Pour les boucheries halal, les boulangeries artisanales, les pâtisseries orientales…le mois de ramadan est la saison idéale pour effectuer des ventes considérables et multiplier leurs bénéfices.

« Nous veillons chaque année pendant le mois de ramadan à diversifier nos prestations et à garnir au mieux les délices orientaux que nous proposons à notre clientèle. » Justifie, le gérant d’une pâtisserie artisanale à Nantes. « Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de commandes que nous recevons chaque jour par les consommateurs français de toute croyance, religion et conviction. Le mois de ramadan est devenu un rendez-vous festif des gourmands et des gourmets amoureux des délices orientaux. » Ajoute-t-il.

Des coffrets « spécial Ramadan »

Tous les mois de ramadan, les vitrines sont embellies par les coffrets de toutes tailles, saveurs et contenus aux couleurs de l’orient et de ses traditions.

Proposant des prix « spécial ramadan » et des offres exceptionnelles, les commerces halal, les pâtisseries artisanales et les magasins proposant des produits orientaux ne laissent pas indifférents les passants et les fidèles clients.

 

 

Les Français optent pour une « transition alimentaire »

D’après une étude récemment publiée par l’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique, la plupart des français favorisent une alimentation saine issue d’une agriculture bio et respectueuse de l’environnement. Les chiffres publiés par l’AB montrent l’intérêt que portent les français à ce nouveau marché et l’effet des efforts multiples fournis par les entreprises de la restauration collective en France et les campagnes de sensibilisation effectuées par ces dernières.

En effet, de nombreux groupe de restauration se sont engagées depuis quelques années dans une politique biologique protégeant à la fois l’environnement et assurons la santé de l’homme.

Parmi les enseignes adoptant cette idée, nous citons le groupe Elior présidé par Philippe Salle.

« Si nous avons choisi de nous engager dans une alimentation 100% biologique, ce n’est pas par effet de mode ni pour faire plaisir aux producteurs bio, mais plutôt par philosophie : c’est parce qu’il y a de la vie dans notre vin que nous nous refusons à y ajouter toute molécule chimique de synthèse. ».

« Tous ensemble pour un environnent sain et une consommation de qualité »

Les consommateurs français affirment qu’ils préfèrent de loin les produits alimentaires issues d’une production biologique et qu’ils sont prêt à une transition vers une consommations éco-reponsable plus respectueuse de la planète.

Véridiquement, près de 90% des sondés affirment qu’ils sont d’accord pour cette transition. Parmi ces 90% une quarantaine de personne déclare qu’ils sont très intéressés par ce sujet et qu’ils ne souhaitent plus consommer des produits issus d’une agriculture conventionnelle.

20% de la surface agricole consacré à la production bio

La majorité des français, soit 85 % de la population ont expliqué leur tendance vers la réorientation des subventions présentés par l’Etat pour améliorer le secteur de l’agriculture locale et biologique.  Cette réorientation, devrait permettre l’atteinte d’un seuil fixé à 20% de la surface agricole destinée à l’agriculture paysanne et bio et ce en 2022.

Parmi les résultats trouvés, on remarque que plus que 87 % des interrogés ont exprimé leur préférence et leur intérêt à l’égard de l’interdiction de l’utilisation des pesticides. L’interdiction doit se faire progressivement d’ici 2025 pour booster le secteur de l’agriculture en France.

Il est à noter également que 65 % des sondés ont signalé qu’ils s’opposent aux fermes d’élevage.