Fournisseurs d’accès à Internet

 

   Systèmes mobiles

 

La diversité des systèmes mobiles (les téléphones cellulaires, les services de communications personnelles et les exemples de téléphonie satellitaire), la multiplication des acteurs sur ces marchés (les prestataires de service : opérateurs télécoms (Orange, Paritel, SFR…)) et les profits espérés de ce secteur d’activité conduisent à un questionnement sur la place que les technologies sans fil occupent dans l’environnement des télécommunications en France.

Au-delà de cette interrogation, c’est toutefois la question de la convergence des mobiles (qu’elle que soit d’ordre technique, politico-réglementaire, économique ou social) qui devient déterminante pour les grandes entreprises et les acteurs gouvernementaux : dans quelle direction s’oriente la convergence des mobiles ?

 

   La célébration du mariage d’Internet et du mobile

 

Le mariage d’Internet et des systèmes mobiles aboutira-t-il à la mise en œuvre de la troisième génération des technologies sans fil ?

 

Si l’utilisation des mobiles semble se généraliser au grand public, il reste que l’on se demande encore : des mobiles pour qui et pour faire quoi ?

Il est important de préciser que cette demande sociale est vue à travers le prisme des opérateurs télécoms (Paritel, Bouygues télécom, Orange, SFR…), c’est-à-dire les pratiques sociales réelles des utilisateurs en milieu professionnel.

 

La confrontation entre, d’une part, ce que les usagers considèrent comme étant les besoins des individus révèle une dichotomie entre ce que les uns souhaitent “imposer” et ce que les autres demandent.

“Par exemple, la volonté des décideurs de Microcell de faire du SCP Fido le principal outil de communication passe par la mise en place de plans tarifaires proches du modèle du téléphone local”.

 

Le discours officiel sur les utilisations des produits et des services mobiles privilégie alors des thèmes propres au secteur des télécommunications non-filaires.

À l’aide des campagnes publicitaires et promotionnelles, il s’agira donc de trouver les indices révélateurs des stratégies de convergence déployés par les décideurs.

Les utilisateurs rencontrés repoussent l’idée d’une convergence des mobiles qui s’apparente à la concrétisation d’un terminal unique et universel aux fonctionnalités multiples, proche de la définition du communicateur universel.

 

La complexification des appareils et la multiplication des produits et des services mobiles s’opposent pourtant à ce que les représentants de l’industrie nomment la demande sociale, à savoir les besoins des usagers.

 

    La concurrence dans l’industrie des télécommunications

L’introduction de la concurrence et la nécessité de toucher un large public conduisent les promoteurs à proposer, à peu de choses près, les mêmes offres tarifaires.

L’ajout des services à valeur ajoutée, la qualité du réseau et l’importance accordée au service après vente deviennent des éléments déterminants du succès d’une entreprise et de son offre commerciale.

 

Et la convergence alors ? Que vient faire la convergence dans le secteur des télécommunications mobiles ?

Durant, les dernières années, la convergence a connu des changements de statut importants liés notamment aux modifications réglementaires.

L’activité politico-économique indique que le positionnement des différents acteurs comme les opérateurs, les câblodistributeurs, voire quelques organismes gouvernementaux s’effectue sur l’échiquier mondial des télécommunications avec un seul credo : la convergence.